Bonjour, veuillez faire une sélection:

(*format pdf)

(** à défaut d'un CP en format pdf, vous pouvez nous envoyer les infos ici)

Vos infos

*

Suivez-nous

(Mais pas de trop près quand même...)

Ressources humaines

Job Hopps, la première application mobile française dédiée à la recherche d’un second job à temps partiel.

Un an après sa création, Hopps Group lance une application mobile employeur innovante qui permet aux salariés de compléter leur temps de travail.

Publié

le

Leader privé de la logistique e-commerce et de la communication de proximité, Hopps Group lance, un an après sa création, une application mobile employeur innovante, responsable et unique en France qui permet aux salariés de compléter leur temps de travail. À travers cette initiative nommée « Job Hopps », l’entreprise poursuit son engagement pour l’emploi et devient le premier employeur sur le territoire à construire une solution pour le temps non travaillé de ses collaborateurs et des salariés de ses partenaires en CDI temps partiel avec déjà plus de 7 000 offres d’emploi disponibles sur l’application dont environ 1 000 sur la région PACA.

L’application s’adresse à toute personne à la recherche d’un complément d’activité, à commencer par les 17 000 distributeurs d’Adrexo, filiale de Hopps Group mais également aux salariés des entreprises partenaires associés à ce dispositif inédit. Autogrill, O2, Onet sont d’ores et déjà engagés aux côtés d’Adrexo. Egalement partenaire de l’application, Pôle Emploi facilite la mise en relation avec les entreprises partenaires et propose l’application sur sa plateforme Emploi Store.
Concrètement, l’application recense gratuitement les offres d’emploi en temps partiel d’entreprises, qu’il s’agisse de grands groupes ou même de TPE et PME. La particularité est que les offres sont géolocalisées afin de permettre aux utilisateurs de postuler à celles qui correspondent le plus à leur zone géographique de prédilection. Ils peuvent également créer des alertes emploi pour être informés des nouvelles offres à pourvoir dès leur arrivée sur la plateforme.
En plus de permettre aux salariés intéressés de compléter leur temps de travail, Job Hopps est un levier pour favoriser l’emploi au niveau local et une initiative responsable sur le plan économique et social. Un engagement majeur pour Hopps Group qui emploie plus de 22 000 collaborateurs répartis sur plus de 270 sites en France et accompagne 25 000 clients en France. Holding aixoise, propriétaire d’Adrexo et ses filiales AD Productions et AD Services, créée en janvier 2017 par 3 entrepreneurs, Éric Paumier, Frédéric Pons, dirigeants de Colis Privé et Guillaume Salabert, PDG de Cibléo, Hopps Group réalise un chiffre d’affaires prévisionnel de 450 millions d’euros pour sa première année d’activités.

Facebook Comments
Lire la suite
Commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Logiciels, applications

Talentia Software se dote d’un framework Core RH

Talentia Software lève le voile sur son Core RH. Cette plateforme technologique a pour vocation de centraliser l’ensemble des référentiels RH (paie, gestion des talents, gestion des temps et des activités…) d’une entreprise.

Publié

le

Présenté comme la colonne vertébrale de l’offre de Talentia Software, le framework Core HR va centraliser l’ensemble des référentiels RH. Désormais dotée d’une vision consolidée de ses effectifs, une entreprise bénéficiera de fonctionnalités analytiques étendues. Explications.
Après trois ans d’investissement en R&D, Talentia Software lève le voile sur son Core RH. Baptisée tout simplement Core HR, cette plateforme technologique a pour vocation de centraliser l’ensemble des référentiels RH (paie, gestion des talents, gestion des temps et des activités…) d’une entreprise. Ce framework va, selon l’expression utilisée par l’éditeur français de logiciels de gestion, constituer la « colonne vertébrale » de son offre, sur laquelle vont se greffer les différentes applications RH. Core HR intégrera nativement les solutions HCM et paie de Talentia Software tout en étant interopérable avec des systèmes tiers. La plateforme peut être soit en mode « maître » – les données sont saisies nativement dans le Core RH – soit en mode « esclave » – les données ont été créées dans un autre environnement puis intégrées au Core RH.
L’unification des données présente plusieurs atouts. Disposant d’une vision consolidée et en temps réel de leurs effectifs par entité, site ou pays, une entreprise aura davantage de latitude pour adapter la politique globale RH aux spécificités locales. Core HR offrira aussi des fonctionnalités étendues en termes de personnalisation et d’analytique. En se mettant enfin en capacité de valoriser ses données, « la DRH se verra confier un rôle plus stratégique qu’opérationnel. L’analyse prédictive lui permettra, par exemple, de simuler les impacts RH d’une réorganisation ou d’une acquisition », avance Viviane Chaine-Ribeiro, présidente de Talentia Software. Un rôle clé à ses yeux. « La transformation des compétences sera l’enjeu majeur des entreprises dans les années à venir. Elle conditionnera leur capacité à croître. »
Redonner l’accès aux données aux collaborateurs
Talentia Core HR entend également redonner la main aux collaborateurs. Dans une dimension self-service, un employé ou un manager aura accès, via un portail personnalisé, aux données le concernant lui ou les membres de son équipe. En ayant connaissance des formations dispensées dans leur entreprise, un salarié pourra, par exemple, influer sur son évolution de carrière. Cette démocratisation de l’accès aux données est de nature, selon Viviane Chaine-Ribeiro, à renforcer l’engagement du salarié dans un contexte de guerre des talents. Elle s’inscrit également dans l’esprit de la refonte du compte personnel de formation, où le titulaire se voit créditer en euros pour choisir lui-même une formation. Il s’agit, enfin, avec ce Core HR, de proposer un environnement sécurisé garantissant le contrôle, la traçabilité et l’intégrité des données. Ce qui facilitera la mise en conformité au RGPD sachant que, selon Viviane Chaine-Ribeiro, son principal obstacle vient de la dispersion de données en entreprise.
La migration du portefeuille logiciel de Talentia Software vers le Core HR doit s’opérer dans les 18 mois. Cela commencera par sa solution de gestion du capital humain (HCM) lors de la prochaine version en juin. Pour le moteur de paie, il faudra attendre mi 2019. Suivront enfin la performance financière et le corporate management.
Par Xavier Biseul | Exclusive RH

Facebook Comments
Lire la suite

Ressources humaines

la CCI Nice Côte d’Azur lance une e-DRH Tourisme

Dans le cadre d’un appel à projets de la Région PACA, la chambre de commerce azuréenne a développé avec les professionnels du secteur une plateforme RH dédié au tourisme.

Publié

le

Après le numérique et l’industrie, e-DRH Côte d’Azur, la plateforme de ressources humaines mutualisées de la CCI, se met au tourisme. Dans le cadre d’un appel à projets de la Région Sud, la chambre de commerce azuréenne a développé avec les professionnels du secteur une plateforme RH dédié au tourisme.
La “e-DRH Tourisme”, plateforme territoriale de services et de solutions en Ressources Humaines, a pour objet : aider au recrutement, en publiant des offres d’emplois et en constituant une CV thèque correspondant aux profils recherchés, faciliter l’orientation professionnelle et l’accès à la formation pour faire monter en compétences les salariés, délivrer de l’information utile sur le secteur du tourisme et l’emploi local et créer des liens entre les professionnels et valoriser les offres de services de la CCI et de ses partenaires.
Issue d’une démarche collaborative, la plateforme e-DRH Tourisme intègre des fonctionnalités comme : un accès aux offres d’emplois, un Observatoire dynamique des métiers du tourisme dans le 06, un module facilitant l’accès au logement des saisonniers, une aide à la conception de CV, une mise en relation avec des conseillers CCI Nice Côte d’Azur et partenaires « Emploi-Formation-Orientation », des formations MOOC… L’enjeu est d’aider les professionnels du tourisme à trouver les compétences indispensables à leur activité.
Le lancement officiel de “e-DRH Tourisme”, en présence de Jean-Pierre Savarino, président de la CCI Nice Côte d’Azur, est prévu le 17 avril à l’Hôtel Negresco de Nice à partir de 18h00. Au programme, une conférence sur le thème « Des difficultés à recruter ? Pourquoi et quelles solutions ? ».

Facebook Comments
Lire la suite

3D, VR, AR

Quand la réalité virtuelle s’invite dans le recrutement numérique…

Aix-Marseille French Tech a organisé la 2e édition du Forum Medinjob, le 13 octobre au Pôle Média de la Belle de Mai à Marseille, après celui du 22 septembre à Aix-en-Provence.

Publié

le

Aix-Marseille French Tech a organisé la 2e édition du Forum Medinjob, le 13 octobre au Pôle Média de la Belle de Mai à Marseille, après celui du 22 septembre à Aix-en-Provence. Ce salon IT/digital, s’inscrivant dans le cadre des French Tech Weeks, proposait 400 offres d’emplois et stages. La réalité virtuelle devient un formidable aide dans le recrutement. Explications.

Manifestement, les forums Medinjob 2016 de Marseille et d’Aix-en Provence sont indubitablement les forums emploi IT& digital de la région PACA. «Ce sont les rendez-vous annuel de l’emploi, des formations It et digital des DSI, DRH et décideurs impliqués dans la transformation numérique», a expliqué Samuel Masson, gérant du cabinet Omniciel et commissaire de ces deux salons. Cette année, 400 offres d’emploi en CDI étaient proposées à 1500 candidats. Une cinquantaine d’employeurs étaient présents ainsi que quinze écoles et une trentaine de partenaires fédérés pour l’emploi. Aujourd’hui, en matière de recrutement de nouvelles techniques sont utilisées comme la réalité virtuelle pour informer les candidats. Deux entreprises sont pionnières en la matière, SII Aix-en-Provence et Takoma.

Modules de formation

Créée en 2000, la société Takoma installée à Garches, créé des contenus techniques en management et et en communication et dispense des activités liées à la formation digitale en e-learning, m-learning et blanded-learning. «Nous avons une expertise dans les secteurs de l’aéronautique, de l’automobile et de l’industrie du luxe», a confié Sylvain Gras, directeur régional Sud pour les régions de PACA et LR/Midi-Pyrénées. Takoma qui est consultée par des fabricants (Dassault, Schneider) pour créer des procédures assure la réalisation de documents techniques (manuels d’installation de procédures techniques et de maintenance). Avec un effectif de 150 salariés dont 35 dans la région Sud, cette PME a mis en place, il y a trois ans, dans le cadre de sa politique de recherche et développement, les premiers démonstrateurs de réalité virtuelle. Ces projets sont opérationnels depuis novembre 2015. Des modules spécifiques ont été réalisés pour RATP ou encore ERDF avec une connaissance des sites et des mesures de protection. «Pour Nissan, le module leur permet de refaire la conception du nouveau véhicule Nissan Trail», explique Sylvain Gras. Les ingénieurs peuvent ainsi affiner avant la phase de maquette et de production et réaliser in fine une économie de coût non négligeable. Depuis quelques années, Takoma a augmenté son chiffre d’affaires de 6 à 8 % par an. En 2016, il a été de 11 M€. Elle a ainsi pu recruter une vingtaine de nouveaux collaborateurs.

Culture de l’engagement

SII Group, créé en 1979 par Bernard Huvé, est en fait une entreprise française de service en informatique dont plus de la moitié des parts est détenue par la famille du fondateur. Avec près de 7000 salariés dont 3000 en France et près de 4000 dans le reste du monde, SII est implanté sur une dizaine d’agences sur le territoire national dont une au Tholonet qui développe une activité de Montpellier à Toulon avec 200 collaborateurs. Sur le plan international, le groupe est présent en Europe (Belgique, Espagne, Allemagne, Pologne), en Afrique au Maroc, en Asie (Inde et
Chine), en Amérique (Canada, Colombie, Chili et Argentine).

rémi laffitte

Rémi Laffite, directeur Business Unit Commercial SII Aix-en-Provence

«Nous sommes totalement autonomes pour définir une stratégie adaptée au marché local», a confié Rémi Laffite, directeur Business Unit Commercial SII Aix-en-Provence. SII vend l’agrégation de ses compétences propres pour amener un service à valeur ajoutée pour ses clients. «La société a trois briques dans son ADN», comme l’explique Philippe Rampal, directeur Région Sud-Est. «Ce sont l’aspect humain avec l’intérêt porté à ses collaborateurs, la culture de l’engagement axé sur la qualité et les délais courts et, enfin, la volonté partenariale pour agréger les compétences.» SII a un partenariat de longue date avec Takoma sur le chantier de la réalité virtuelle. «Nous avons créé un concept et l’avons mis en œuvre en quinze jours pour lancer une maquette qui sera destinée aux chargés de recrutement», explique  Rémi Laffite.

Philippe rampal

Philippe Rampal, Executive Board, directeur Région Sud-Est

L’enjeu est de présenter ce démonstrateur à destination des clients et de montrer que SII est crédible sur la réalité virtuelle. Le candidat découvre ainsi la société SII lorsqu’il passe un entretien «L’innovation est au centre de la réflexion, notamment dans les outils. Le candidat est acquis physiquement, c’est le concept de fungénieur. Cela permet de dynamiser le recrutement», estime Philippe Rampal. L’objectif prochain est de réaliser un projet avec davantage de contenus intégrant même de la vidéo et du son. Elle espère ainsi viser le recrutement de 80 collaborateurs dans les six  prochains mois afin d ‘accroître sa renommée et sa performance.

© Jean-Pierre Enaut

Facebook Comments
Lire la suite

Facebook

Trending

X
X