Bonjour, veuillez faire une sélection:

(*format pdf)

(** à défaut d'un CP en format pdf, vous pouvez nous envoyer les infos ici)

Vos infos

Suivez-nous

(Mais pas de trop près quand même...)

Ressources humaines

Focus sur Medinjob, le rendez-vous essentiel de l’emploi dans les TIC

Le Forum Medinjob est aujourd’hui le rendez-vous annuel par excellence de l’emploi dans les TIC et des formations numériques dans le secteur d’Aix-Marseille.

Publié

le

Après TIC Emploi, Aix-Marseille French Tech a proposé cette année deux forums appelés Medinjob, l’un le 28 septembre à la Fondation Vasarely Aix-en-Provence et l’autre, le 8 octobre, au Pôle Média de la Belle de Mai, à Marseille. Lors de ces rencontres réunissant des écoles et des entreprises, 400 offres d’emplois étaient proposées ainsi que 70 offres de stage.

Aujourd’hui, le Forum Medinjob est le rendez-vous annuel par excellence de l’emploi dans les TIC et des formations numériques dans le secteur d’Aix-Marseille. «Son objectif est de permettre aux entrperises de cibler, identifier et rencontrer leurs futurs collborateurs», a expliqué André Jeannerot, président de Medinsoft, organisateur des deux forums dans le cadre d’Aix-Marseille French Tech, avec le CIP Méditérranée, le Pôle SCS, Primi, Pôle Emploi, le cabinet Omniciel, et le soutien de Syntec Numérique, Marseille Innovation, l’APEC, Cadremploi, Keljob, la GGPME, le GEPA et la Cité des Métiers. Plus de mille deux personnes étaient attendus pour ces deux rencontres, l’une à Aix-en-Provence et l’autre à Marseille. Cinq cent avaient participé au premier rendez-vous et plus de quarante recrutements étaient d’ailleurs en cours de finalisation. Sept cent personnes étaient attendues au Pôle Média de la Belle de Mai, la plupart dans l’objectif d’obtenir des renseignements précis sur les métiers du numériques qui bouleversent à présent la donne sur le marché de l’emploi.

Une tendance favorable

TV bd

(De gauche à droite) Stéphane Aucoin, responsable Choose your boss Cadremploi au Figaro, André Jeannerot, président de Medinsoft et Samuel Masson, directeur du Cabinet Omniciel

Au programme de ce forum qui rassemblait une cinquantaine d’entreprises et une dizaine d’écoles, des échanges, des jobs dating, des présentations de formation IT et digitales et un cycle de conférences où une cinquantaine d’intervenants ont évoqué les sujets d’actualité et les problématiques RH de la filière. Les sujets récurrents portaient sur différents aspects à savoir Comment construire une carrière idéale ? Manager ses collaborateurs vers l’excellence, comment performer? L’un des temps forts était la conférence sur le thème : «Pénurie de main d’œuvre : Comment trouver le bon collaborateur?» avec André Jeannerot, président de Medinsoft et Samuel Masson, directeur du Cabinet Omniciel, tous deux organisateurs de Medinjob et, à leurs côtés, Stéphane Aucoin, responsable Choose your boss Cadremploi au Figaro. Dans l’évolution des attentes des collaborateurs, le salaire arrive en premier dans l’étude qui a été présentée aux participants.

Pour Stéphane Aucoin, le contexte est favorable: «Ce sont 40 000 emplois et 10 000 créations nettes dans ce secteur. Cette 12e vague d’étude a permis d’interroger les cadres sur le niveau de mobilité». Après trois années de destruction d’emploi, il y a eu 23 800 emplois créés au premier semestre. Il y a 176 000 recrutements de cadres attendus. La tendance est portée par un essor de l’informatique devant le commercial et la recherche. Les perspectives se portent pour moitié en Ile-de-France, pour 10% en Rhône-Alpes et pour 5% en Provence-Alpes-Côte d’Azur. Le taux de croissance est passé de 0,2 à 0,5%. Le contexte s’avère favorable avec un taux de croissance du PIB passé de de 1,2 à 1,7% sur la période 2015/2016 et des perspectives très positives en matière de recrutement de cadres. Le chiffre de 176 000 pourrait dépasser les 190 000 en 2017. Aussi, le bassin Marseille-Aubagne-Aix-en-Provence est devenu le troisième en France après l’Ile-de-France et Toulouse. Pourtant, tout n’est pas parfait, loin de là ! Un cadre sur deux est peu satisfait de son emploi et de ses conditions de travail. Il estime ne pas être reconnu, avoir une charge de travail trop importante, être sujet à un stress trop prégnant. «Mais, pour les cadres dans le secteur du numérique, tout va très bien. Le marché est favorable aux candidats», a stipulé Samuel Masson.

Autre signe de cette mutation, les indicateurs de mobilité sont très nets: 42% des cadres souhaitent un changement d’entreprise et 35% désirent changer de région dans moins d’un an.

Des carences identifiées

Zooah2 bd

L’équipe 100% féminine de la société Zooah

Plus d’une cinquantaine d’entreprises étaient présentes et notamment Zooah, une jeune société créée en 2014. Spécialisée dans le recrutement et l’ingénierie, elle la particularité d’être composée de dix jeunes femmes. «Je travaillais depuis 13 ans dans le monde du service en ingénierie et les pratiques n’ont pas évolué», a estimé Sophie Belais, sa responsable. Or, les sociétés de service ont besoin d’être en temps réel. Pour répondre aux sollicitations des ingénieurs, les dix chargés de réseau animent une communauté d’ingénieurs en activité ou en recherche d’emploi sur une base de données de 50 000 profils. «Nous travaillons sur toute la France et tous les métiers de l’ingénierie. Nous allons ouvrir des antennes en Angleterre, en Espagne et en Suède. La transformation numérique n’a plus de frontière dans le secteur du recrutement». Le but est pour elle de bousculer les codes. Une animatrice analyse les données sur le recrutement de manière fine et coordonne les besoins de l’entreprise. Zooah a créé un label et même une école appelée «la Zooah Académie» afin de se former sur les technopénuries. «Dans le Sud de la France, nous manquons de profil Java en PACA et de bibliothèque graphique QT à Montpellier»,  a t-elle confié.

Un plaidoyer pour l’alternance

Cesi 1 bd

Michel Riggenbach (à gauche) responsable des formations informatiques au CESI.

L’une des écoles les plus importantes en matière de formation en alternance, le CESI qui dispose de 25 centres en France dont un à Aix-en-Provence, l’une des trois unités du Sud-Est avec Sophia Antipolis et Grenoble, est présente depuis la création de TIC Emplois. «Notre souhait est de promouvoir les actions de formation basées sur l’alternance et plus spécialement dans les métiers de l’informatique», précise Michel Riggenbach, responsable des formations en informatique. L’école d’Aix assure intervient auprès de 80 alternants répartis sur quatre formations de Bac à 2 et Bac +2  à Bac +5. Selon lui, il y a, aujourd’hui dans la région, un besoin de compétences pour les métiers en développement. «Les élèves sont captés avant la fin de la formation. On n’arrive pas à pourvoir», a-t-il confié. Autre constat, les entreprises sont encore timides sur ces métiers de l’alternance. Il y a à son sens, un besoin de personnes compétentes et immédiatement opérationnelles. Pourtant, les entreprises qui utilisent l’alternance sont très satisfaites et ont les moyens d’investir avant le retour sur investissement. L’objectif est donc de trouver des ressources et de les présenter aux entreprises prêtes à les accompagner et les former sur un parcours de deux ans. «Le rythme de l’alternance avec trois semaines en entreprise et une semaine en formation semble un modèle bien adapté pour confier un projet aux collaborateurs», a estimé Michel Riggenbach.

Jean-Pierre Enaut

Facebook Comments
Lire la suite
Commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ecole, formation

La CCI régionale lance la plateforme de recrutement et de formation eDRH Sud

Publié

le

Après trois ans d’expérimentation par la Chambre de commerce et d’industrie Nice Côte d’Azur, la plateforme eDRH Sud a été lancée officiellement le 15 septembre dernier sur les territoires des CCI de Nice Côte d’Azur, du Var, du Vaucluse, du Pays d’Arles et d’Aix Marseille Provence, à l’occasion d’une e-conférence organisée par la CCI régionale qui regroupe les 7 CCI territoriales de la région SUD.
Financée à 400 000 euros par le Fonds social européen (FSE) et 450 000 € par la CCIR Paca, elle vise à mettre en relation entreprises et chercheurs d’emploi dans les secteurs de l’industrie et du numérique, des secteurs en tension dans lesquels les entreprises ont beaucoup de mal à recruter. Spécificité de ce nouveau site eDRH.fr : le matching par compétences. Les candidats y créent leur CV en inscrivant leurs compétences. Si ces dernières correspondent à celles recherchées par les entreprises, un algorithme en notifie les employeurs. Ceux-ci ont donc accès rapidement à une liste de profils conformes aux postes proposés et choisissent de prendre contact directement avec les candidats. Le site propose également de nombreux services RH comme l’accompagnement au recrutement ainsi qu’un volet formation. Des services proposés aujourd’hui gratuitement dans la région Sud. Mais ce modèle gratuit pourrait toutefois changer l’année prochaine. La plateforme qui s’adresse à l’ensemble des entreprises de la région est gratuite pour le moment, mais une V2 payante est en réflexion). Plus de 11 entreprises se sont déjà inscrites depuis la mise en ligne du site il y a quelques jours, venant s’ajouter aux quelques 499 participantes de l’expérience réalisée dans les Alpes-Maritimes.

www.edrh.fr
www.paca.cci.fr

Facebook Comments
Lire la suite

Cluster, association

Marseille : Medinsoft, Omniciel et les Métiers de demain organisent le 1er Après-midi pour l’Emploi ”IT & Digital”

Publié

le

Vous êtes en recherche d’emploi, d’une formation (stage, apprentissage, alternance), d’un CDI, d’informations sur les filières à suivre ? Vous souhaitez rencontrer des entreprises qui recrutent ? Vous êtes en recherche des bonnes informations sur les parcours, les formations et leurs financements ou vous êtes tout simplement curieux(se) d’en apprendre plus sur les métiers et sur le secteur de l’IT et digital ? Alors Il vous faut participer au 1er après-midi pour l’Emploi spécialisé IT et Digital qui se tiendra mardi 21 juillet 2020, en présentiel à La Coque Numérique de Marseille ou en virtuel grâce au lien transmis aux inscrits à distance (attention places limitées).
Organisé par le cluster Medinsoft, le cabinet Omniciel et l’association les Métiers de demain, cet Après-midi Spécial IT & Digital débutera avec une Conférence ou Webconf dont les thèmes abordés portent sur les techniques de recherches d’Emploi, de Stage, d’Alternance et Apprentissage et les Trucs & astuces des recruteurs.
Plusieurs entreprises en recherche de profils seront présentes : Softway Medical, Lauralba, Omniciel, Sopra Stedia…Un focus sera consacré à la filière Santé qui recrute des profils IT et Digital avec notamment la présence de l’APHM. Un guichet unique d’information sera proposé sur les cursus parcours de formation et leur financement avec Pôle Emploi et l’Ecole Pratique.
Des mises en relation seront organisées sur place avec les demandeurs d’emploi présents ainsi qu’à distance pour le public ayant choisi cette modalité, les mises en relation s’étaleront alors sur une semaine.
Enfin des rencontres avec des mentors (sur pré-inscription, Rdv individuel se déroulant cet été) vous seront également proposées. Les mentors sont des acteurs et actrices de l’entreprise (DRH du secteur de l’IT, DSI, RRH, managers opérationnels, partenaires de l’opération), ils offriront leur expertise sur des thèmes variés touchant au recrutement (le CV, la lettre de motivation, le choix du poste, du secteur, de la filière, le projet professionnel…). Leur rôle est de créer du lien voire une passerelle avec la réalité du monde du travail.

[Vidéo] Samuel Masson, directeur du cabinet Omniciel, co-organisateur de l’événement,  évoque dans cette période post-Covid, comment réagit le marché du recrutement.

 

Programme :
De 14h30 à 15h30 : conférence en présentiel ou Webconf
De 15h30 à 17h00 : Insertion – Mentorat – Recrutement

Pour vous inscrire cliquez sur ce lien ou par mail : recrutement@omniciel.fr ou contact@metiersdedemain.com

Facebook Comments
Lire la suite

Ecosystème

Elsys Design recrute 200 ingénieurs électroniciens ou informaticiens dont plus d’un quart pour la Région Sud

Publié

le

Diversement implantée à Paris, Lyon, Grenoble, Nice Sophia-Antipolis, Aix-en-Provence, Toulouse, Nantes et Rennes, la société d’ingénierie Elsys Design, filiale d’Advans Group commence la nouvelle année avec des prévisions de recrutement élevées pour 2020. Fondée en 2000 par un ingénieur de formation, Radomir Jovanovic, qui pilote toujours l’entreprise, Elsys Design va recruter 200 ingénieurs, principalement des développeurs, des concepteurs ou encore des architectes en systèmes embarqués. Leur domaine d’expertise est le logiciel embarqué, la microélectronique (ASIC / FPGA), ou la carte électronique. Les domaines d’activité couverts incluent l’aéronautique, l’automobile, la défense, l’énergie, les objets connectés, le médical, la sécurité, le multimédia, les semi-conducteurs, le spatial et les télécommunications.
Parallèlement, des postes d’encadrement seront ouverts (chef de projet, responsable technique, business manager) ainsi que des postes au sein des fonctions transverses (support, méthodes, qualité).
Les emplois proposés sont tous en CDI et sont rattachés aux 8 agences basées en France et plus du quart des recrutements, soit plus d’une cinquantaine, concernera les agences d’Aix-en-Provence et Nice Sophia-Antipolis. Elsys Design qui fête ses 20 ans cette année est également présente en Serbie et dans la Silicon Valley.
Pour consulter les offres déjà disponibles et postuler en ligne, rendez-vous sur le site emploi d’ELSYS Design

Facebook Comments
Lire la suite

Facebook

Trending

X
X