Bonjour, veuillez faire une sélection:

(*format pdf)

(** à défaut d'un CP en format pdf, vous pouvez nous envoyer les infos ici)

Vos infos

Suivez-nous

(Mais pas de trop près quand même...)

Evénements, initiatives et projets

Emmaüs Connect lance la 1ère plateforme solidaire destinée à recueillir les dons de matériel usagé des entreprises

Publié

le

Alors que se tient du 21 au 29 novembre, la semaine européenne de la gestion des déchets, Emmaüs Connect dit ‘Stop au gâchis numérique !’’ en lançant LaCollecte.tech, la 1ère plateforme solidaire destinée à recueillir les dons de matériel usagé des entreprises (anciens ordinateurs portables, tablettes et smartphones) pour leur donner une deuxième vie. Convaincue que le numérique offre une opportunité unique de démultiplier les capacités d’insertion, l’association agit depuis 2013 pour que le numérique profite aussi à ceux qui en ont le plus besoin : les personnes en précarité.
‘’Cette crise sanitaire révèle à quel point il est urgent de changer d’échelle dans la lutte contre l’exclusion numérique. Nous avons l’ambition d’équiper plus de 50 000 personnes grâce aux dons des entreprises sur LaCollecte.tech’’ avance avec optimisme Marie Cohen-Skalli, co-directrice d’Emmaüs Connect.
LaCollecte.tech est né à la suite d’une étude BNP Paribas 3 Step IT qui constate que depuis le début de la crise sanitaire, 83% des entreprises françaises ont acheté du nouveau matériel numérique pour assurer la continuité de leurs activités à distance, et 33% ne savent pas ce que devient leur ancien matériel. Or 8 millions de personnes en France sont coupées d’un accès indispensable à internet faute de moyens pour s’équiper.

Une initiative soutenue par le Gouvernement

C’est la première fois qu’un réseau de collecte de bout en bout est mis en place par des acteurs sociaux sur du don de matériel numérique. Cette initiative inédite est soutenue par le Ministère de la Transition écologique, le Secrétariat d’Etat chargé de la Transition numérique, le Ministère de la Cohésion des territoires et le Haut-Commissariat à l’Inclusion dans l’emploi, qui appellent les entreprises de France à se mobiliser massivement pour faire don de leur matériel usagé à LaCollecte.tech, qui permettra d’équiper des personnes en situation de précarité sociale et numérique : ‘’On ne le sait pas toujours, mais l’impact environnemental du numérique se concentre à 75 % sur la fabrication des équipements comme les smartphones ou les ordinateurs. C’est pour cela que chacun d’entre nous doit veiller à utiliser le plus longtemps possible ces produits, ou à les réutiliser, les réemployer’’ explique Barbara Pompili, ministre de la transition écologique qui annonce également que son ‘’ministère donnera lui-même 50 ordinateurs à la plateforme LaCollecte.Tech.’’

Triple impact pour les entreprises

En faisant don de leur matériel numérique sur LaCollecte.tech, les entreprises s’assurent d’un triple impact : Social car elles permettent à des personnes en situation de précarité et exclues du numérique de s’équiper à prix solidaire. Environnemental car elles sont certaines que leur matériel ne devient pas un déchet électronique néfaste pour l’environnement et limitent l’impact carbone lié à la fabrication de nouveaux équipements. Economique car elles contribuent à l’économie sociale et solidaire en favorisant l’emploi de travailleurs en insertion au sein de filières de reconditionnement éthique.
Enfin cela permet également pour les entreprises de réduire leurs contraintes logistiques. 39% d’entre elles préfèrent en effet stocker leur matériel numérique usagé, souvent parce qu’elles ne savent pas vers qui se tourner ni comment s’y prendre pour le revaloriser. LaCollecte.tech leur apporte une solution, ouvrant qui plus est droit à une réduction d’impôt.

Pour en savoir plus : emmaus-connect.org

Facebook Comments
Lire la suite
Commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ecosystème

DMS Logistics (Marseille) et Agrove (Aix-en-Provence) lauréats du Prix Innovation Bercy-IMT 2020

Publié

le

Pour la troisième année, le challenge entrepreneurial Prix Innovation Bercy-IMT accélère le développement des start-up les plus prometteuses. Malgré le contexte sanitaire, l’Institut Mines-Télécom a tenu à suivre les différentes étapes du challenge en adaptant les grands rendez-vous au format ‘’distanciel’’ et ainsi apporter sa contribution à la croissance et la relance par l’entrepreneuriat. Ce concours est ouvert aux start-up des incubateurs des écoles de l’IMT et aux start-up d’incubateurs partenaires. Le prix est soutenu par la Fondation Mines-Télécom, les Instituts Carnot et la Chaire Good in Tech.
Le 22 octobre dernier, 20 start-up sélectionnées sur les critères d’éligibilité au CES Las Vegas ainsi que sur des critères business, technologiques et good in tech valorisés au sein du réseau d’incubateurs WeTechUp de l’IMT, se sont présentées devant un jury d’experts business, technologiques et institutionnels, présidé par Thomas Courbe, directeur général de la Direction générale des entreprises (DGE) au Ministère de l’Économie, des Finances et de la Relance.
Le jury a sélectionné 10 lauréats dont deux start-up de la Région Sud : l’aixoise Agrove et la marseillaise DMS Logistics, toutes deux incubées à l’Ecole des Mines de Saint-Etienne (Campus George Charpak – Gardanne). Les 10 lauréats ont gagné ainsi le droit de participer au CES Las Vegas 2021 bénéficiant ainsi d’un accélérateur pour leur développement à l’international et entrent également en compétition pour les Grands Prix et le Prix Good in Tech. Des prix qui seront décernés lors d’une journée dédiée au bilan du CES Las Vegas 2021 organisée par l’IMT en partenariat avec le Ministère de l’Economie, des Finances et de la Relance, Business France et le journal La Tribune, le 2 février prochain.

Les lauréats régionaux du Prix Innovation Bercy-IMT 2020

Agrove (incubateur Mines Saint-Etienne/Gardanne)
Démocratiser l’agriculture urbaine : Agrove (Aix-en-Provence) facilite l’agriculture urbaine grâce à ses jardinières verticales technologiques (applis, capteurs, IA et kits modulables). Conçues pour s’implanter dans les espaces collectifs et particuliers, leur système reposant sur l’intelligence artificielle permet de monitorer, d’alerter et d’apporter des conseils personnalisés aux utilisateurs. Tous leurs kits sont fabriqués en France et ont été désignés astucieusement et de manière responsable.

DMS Logistics (incubateur Mines Saint-Etienne/Gardanne)
Digitalisation des métiers du conteneur : DMS Logistics (Marseille) est une plateforme IA de gestion et d’anticipation des flux de conteneurs. Elle connecte les acteurs de la logistique conteneurs, standardise leurs échanges et leur permet de mieux s’organiser pour fluidifier le trafic portuaire et terrestre. La solution en digitalisant les métiers du conteneur inland, permet d’améliorer la rotation des conteneurs de 30% et donc de désengorger les ports avec un gain de marge de 2,5% du CA.

Les autres lauréats du Prix Innovation Bercy-IMT 2020

CodistAi (incubateur Agoranov Paris)
Documentation automatique du code par Machine Learning : CodistAI est née d’une conviction forte : le futur du développement informatique passera par l’automatisation. Des millions de lignes de codes sont produites chaque jour. Leur maintenance est une activité manuelle couteuse réalisée par les développeurs. L’objectif est de mettre l’IA à leur service en documentant automatiquement le code. La solution de CodistAI est 100 fois plus rapide que celles existantes du marché grâce à une application nouvelle du machine learning.

Data Farm (incubateur IMT-BS, Télécom SudParis et ENSIIE)
Des data centers ultraperformants sans émission de CO2 : Datafarm installe et opère des data centers dans des fermes alimentées avec l’énergie renouvelable locale la moins chère et la plus constante qui soit : le biogaz. L’équipe propose des services IAAS (infrastructures as a service) de calculs haute performance à destination des métiers de l’IA (machine learning, deep learning), du Data marketing (big data analysis) et de la modélisation (finance, assurance, climat, recherche, …) dans une approche zéro carbone.

HYCCO (incubateur IMT Mines Albi)
Développer à grande échelle l’énergie hydrogène : HYCCO® a pour ambition de devenir un acteur incontournable de l’hydrogène, en participant au développement d’une nouvelle génération de PAC (piles à combustibles), qui permettra d’étendre massivement l’usage de l’hydrogène à des champs jusqu’alors réservés aux énergies fossiles. Son innovation de rupture permet de simultanément de multiplier par 4 la durée de vie et de diviser le poids par 2 des piles à combustibles actuellement utilisées pour la mobilité. HYCCO® veut, en outre, localiser sa production en région et reconvertir les emplois de la filière industrielle automobile diesel.

La Ruche à Vélos (incubateur IMT Atlantique Nantes)
Faciliter la mobilité avec un parking à vélos nouvelle génération : La Ruche à Vélos est une solution innovante de parkings pour vélos. Conçus en vertical, ils sont sécurisés, automatisés et parfaitement intégrés dans le paysage urbain. Grâce à une application mobile, les usagers déposent et retirent facilement leurs vélos en moins de 30 secondes. Le prototype qui a été fabriqué permet de stationner 50 vélos sur 24 m², lorsque les solutions les plus performantes en France peuvent stationner seulement 16 vélos sur le même espace.

LinkedNutri (incubateur IMT-BS Télécom SudParis et ENSIIE)
Se nourrir plus intelligemment : LinkedNutri propose une technologie de complémentation nutritionnelle sous surveillance médicale, liquide, personnalisée et connectée. Le dispositif MyNUMEA® combine une marketplace constituée des meilleurs experts en micro nutrition et un distributeur connecté directement placé chez l’utilisateur lui permettant, en quelques gestes, de compléter ses apports nutritifs au quotidien tout aussi simplement que s’il buvait un café.

Plastri (incubateur Mines Saint-Etienne/Saint-Etienne)
Transformer les déchets en ressources : La start-up crée un outil capable d’identifier les différents types de plastiques (constitués de polymères) afin de pouvoir les trier efficacement. La solution s’adresse aux PME du recyclage qui ont recours à l’identification visuelle pour tout ou partie du tri des plastiques. Elle permet de réduire significativement le pourcentage de déchets mis au rebut. Pour limiter les pertes, l’équipe développe également une plateforme de mise en relation entre recycleurs, chacun étant spécialisé dans seulement quelques polymères et ne pouvant donc traiter tous les plastiques.

TEMO (incubateur IMT Atlantique Nantes)
Le nouveau moteur pour annexe de bateau : TEMO a conçu un moteur électroportatif pour les petites embarcations nautiques. Cette alternative aux rames ou aux godilles permet de remplacer tous les moteurs thermiques et électriques de petite puissance (<2CV).

Unéole (incubateur IMT Lille Douai)
La plateforme d’énergie mixte éolien et solaire : Dans le cadre de la transformation énergétique urbaine, Unéole développe une plateforme d’énergie mixte solaire / éolien adaptée aux bâtiments à toit plat. Cette plateforme connectée est la solution la plus productrice d’énergie, jusqu’à 40% en plus, par rapport aux solutions majoritaires actuelles entièrement photovoltaïques. Elle est également la plus équilibrée (hiver / été, jour / nuit) et la plus rentable du marché.

Facebook Comments
Lire la suite

Ecosystème

L’Agglomération Cannes Lérins lance Le Troc de Lérins, un site de petites annonces géolocalisées

Publié

le

Pour lutter contre le gaspillage et valoriser les déchets, l’Agglomération Cannes Lérins lance Le Troc de Lérins, un site de petites annonces géolocalisées qui fonctionne comme une brocante numérique. L’objectif est de faire évoluer les comportements grâce à des alternatives anti-gaspi telles que le don, l’échange ou la revente entre voisins.
‘’Echanger et troquer les objets du quotidien que nous n’utilisons plus est un geste triplement vertueux : économique, écologique et civique. Je sais pouvoir compter sur l’implication de tous car, en matière de protection environnementale, chacun de nous est coresponsable et coproducteur de l’avenir des générations futures’’ explique le président de l’Agglomération Cannes Lérins et Maire de Cannes.
Le service est entièrement gratuit et l’utilisation très simple. Il suffit de créer un compte sur letrocdelerins.fr puis de renseigner une adresse postale pour accéder à la consultation ou au dépôt d’annonces. Dans le cas d’une vente, les prix sont plafonnés à 50 € maximum pour favoriser le don. Les usagers intéressés prennent contact avec le propriétaire du bien pour convenir du don ou de l’achat qui sera effectué en mains propres.
Avec le site Le Troc de Lérins, il est possible de repérer les bonnes affaires au plus près de chez soi, grâce à la géolocalisation : les annonces apparaissent prioritairement selon la distance qui sépare l’annonceur d’un produit de celui qui en fait la recherche. En se basant sur l’hyper-proximité, le site fournit un service local qui favorise le lien entre voisins et rapproche les habitants du territoire. Les échanges de proximité limitent également les déplacements et donc la pollution.

Réemployer 13 000 tonnes de déchets

Pour la création de cette plateforme, l’Agglomération Cannes Lérins s’est associée à la startup de Dunkerque Eco-Mairie afin de proposer aux habitants un nouveau levier de réduction des déchets extra-ménagers, c’est-à-dire des déchets qui ne peuvent être collectés par le service classique (mobilier, objets de décoration, appareils électriques et électroniques etc.). Le troc de Lérins s’inscrit ainsi dans une démarche environnementale forte en incitant au réemploi des produits pour permettre la réduction du traitement des déchets.
Bricolage, jardinage, jeux, vêtements, multimédia, mobilier ou encore électroménager peuvent y être donnés, mis en vente et achetés. En 2019, se sont 13 052 tonnes de déchets extra-ménagers qui ont été jetés – via la collecte des encombrants ou sur les 3 déchèteries du territoire – et qui auraient en partie pu être réintégrées dans ce circuit de réemploi.
Pour l’Agglomération Cannes Lérins, Le Troc de Lérins est ainsi un outil collaboratif triplement vertueux car il permet d’agir contre la prolifération des encombrants encore utilisables, de lutter contre le dépôt systématique en déchèterie d’objets en bon état, de réduire le coût de collecte et du traitement et donc, de faire des économies.
www.letrocdelerins.fr

Facebook Comments
Lire la suite

Ecosystème

Marseille : FASK (FAshion SKills) créé sa e-boutique, pour les fêtes de fin d’année : Le Noël des Créateurs

Publié

le

Association créée début 2019 par des personnalités issues des différents métiers de la mode et des spécialistes du développement économique et de l’emploi, FASK pour FAshion SKills réunit créateurs, fabricants, distributeurs, conseils, artisans, industriels, dans le textile, les accessoires, la maroquinerie, la bijouterie, la cosmétique, la parfumerie etc., et de contribuer au développement économique de cet écosystème sur l’aire Marseille-Provence-Région Sud.
FASK, fondé en septembre 2019 par Jocelyn Meire, agit comme un « club » permettant une mise en relation rapide entre ses membres, ils sont aujourd’hui 60, et proposant des opportunités de rencontres et de collaborations.
Lors du premier confinement, FASK a créé le collectif ‘’Les Couturiers Solidaires du Sud’’ dans le but d’aider les professionnels « non prioritaires » à se protéger, dans cette période si particulière où les masques (et les surblouses) étaient introuvables.
A l’occasion du 2ème confinement, FASK se mobilise à nouveau en créant dans un premier temps sa boutique online, Le Noël des Créateurs, dont le lancement se fera dès le 4 décembre 2020 pour les fêtes de fin d’année. Et selon la situation sanitaire et les autorisations, FASK imagine d’installer sa e-boutique dans un vaste concept-store organisé aux Docks Village de la mi-décembre, jusqu’au début de 2021. L’idée est donc d’aider l’écosystème de la mode en région Sud à survivre économiquement à cette période si complexe.
’L’objectif est d’aider les plus petits et les plus fragiles de nos membres : les créateurs de mode, souvent « jeunes » mais pas toujours, dont le business est parfois « petit » mais essentiel dans leur vie’’ précise dans un communiqué Jocelyn Meire. ‘’Tous les créateurs de mode et/ou porteurs de marque, dans le prêt-à-porter, le bijou, la maroquinerie, les accessoires, la cosméto, la parfumerie… qui ont des produits à vendre sont appelés à nous rejoindre’’ conclut le fondateur de FASK.

noeldescreateurs@fask.org
www.fask.org

Facebook Comments
Lire la suite

Facebook

Trending

X
X