Bonjour, veuillez faire une sélection:

(*format pdf)

(** à défaut d'un CP en format pdf, vous pouvez nous envoyer les infos ici)

Vos infos

Suivez-nous

(Mais pas de trop près quand même...)

Logiciels, applications

BayLibre rejoint le projet de smartphone modulaire de Google

BayLibre rejoint le projet de smartphone modulaire de Google

Publié

le

Fondée en 2013 par des anciens de Texas Instruments et implantée depuis peu à Villeneuve-Loubet, la startup BayLibre, spécialisée dans les systèmes Linux embarqués, rejoint le projet de smartphone modulaire baptisé ARA, que développe Google.

En phase de prototypage depuis septembre 2014, Le projet Ara consiste à créer un smartphone évolutif grâce à des modules amovibles et personnalisables que l’utilisateur pourra changer au gré de ses besoins et envies.

ARA : le smartphone modulaire de Google

Le projet Ara fut à l’origine lancé par Motorola via sa division Advanced Technology and Projects (ATAP), avant d’être racheté par Google. Aujourd’hui, le concept est porté par le géant américain dont l’ambition est de commercialiser un premier modèle dans le courant de l’année.  Initialement le smartphone  ARA était annoncé pour janvier !

L’idée consiste à créer un smartphone modulable, que l’on pourra configurer et personnaliser à sa guise pour le rendre unique et le faire évoluer afin de le faire durer. Plus besoin de changer d’appareil pour disposer des dernières nouveautés, il suffira d’acheter le ou les modules concernés pour remplacer les anciens en les emboîtant comme un Lego.

projet araLa base du smartphone Ara est un châssis appelé Endo, sur lequel on ajoute tous les composants sous forme de modules assemblés sur le recto et le verso. Ainsi, le client pourra choisir l’écran, le processeur, le capteur photo, les modules de communication, la quantité de stockage et de mémoire vive ou la batterie pour créer un smartphone conforme à ses souhaits et à son budget. Il pourra faire évoluer son appareil au fil du temps pour le perfectionner, l’adapter à des usages spécifiques ou tout simplement le réparer au lieu d’en changer. Le châssis de base aura une durée de vie de cinq à six ans. Une longévité avec laquelle les smartphones actuels ont bien du mal à rivaliser…

Le premier smartphone sera un modèle basique qui serait vendu 50 dollars (environ 36 euros), et à ce prix, il proposera un écran, un processeur et une connexion sans fil WiFi…il restera alors à le personnaliser !

La jeune expertise de BayLibre reconnue

Dans ce projet, BayLibre intervient sur le développement de Device Drivers et sur la gestion d’énergie du smartphone, cœur de métier de la start-up avec ses solutions logicielles sous Linux permettant de limiter la consommation en énergie des composants électriques.

Ils sont cinq ingénieurs, anciens de Texas Instruments, à s’être lancé dans l’aventure de BayLibre, il y a un an. Aujourd’hui le portefeuille client de la startup  se développe surtout auprès des créateurs de projets connectés, en Californie tel que Skully Helmet et son premier casque de moto intelligent, premier du genre, ou  Highfive  et son système de visioconférence et web conférence.

BayLibre, sur la première année, a réalisé un chiffre d’affaires de 600 K€ et compte bien doubler la mise dès 2016. Elle a également l’ambition de recruter deux nouveaux profils et de s’exporter aux Etats-Unis tout en conservant son équipe en France.

DG

Facebook Comments
Lire la suite
Commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Digital marketing & sales

Marseille : Net Reviews (Avis Vérifiés) devient Skeepers et s’offre les pépites Mediatech-cx et Teester

Publié

le

Le groupe Net Reviews change de nom et devient Skeepers. Cette nouvelle identité est dévoilée à l’occasion du rapprochement de sa filiale Avis Vérifiés, standard mondial de la collecte d’avis clients traduit en 17 langues, avec deux pépites françaises de l’expérience clients, Mediatech-cx et Teester. Grâce à cette une nouvelle opération de croissance externe, le groupe marseillais qui rassemble 6700 clients tels que Lacoste, But, Lapeyre, Oui SNCF, Air France KLM, Nespresso, Décathlon, Disney, Engie, ou encore Fnac/Darty… ambitionne de répondre aux besoins d’un marché hyper fragmenté et en attente d’une consolidation de l’offre grâce à un éventail de solutions complémentaires et transversales qui permettent la maîtrise du cycle de l’expérience client, de la découverte au parcours d’achat jusqu’au réengagement.
Olivier Mouillet, CEO et fondateur de Skeepers explique que “Skeepers apporte une réponse globale aux marques et retailers qui ont besoin d’analyser et d’engager leurs clients sur l’ensemble du cycle de l’expérience d’achat. De la donnée, à l’avis, jusqu’à la création de contenu client… pour garantir leur croissance, les marques doivent désormais enrichir leur proposition de valeur sur la base d’insights et de contributions consommateurs tout en répondant aux nouveaux enjeux de l’économie de la confiance”

Champion de l’expérience client globale 

Skeepers va désormais diversifier ses activités et devenir champion de l’expérience client globale en complétant l’offre de sa plateforme historique Avis Vérifiés, spécialisée depuis 2012 dans la collecte, la modération et la publication d’avis clients authentiques. Ses solutions boostent le taux de conversion des retailers et guident les consommateurs dans leurs achats. Présent dans 44 pays, la marque se décline en plusieurs noms forts selon le pays d’implantation comme ‘’Verified Reviews’’ dans les pays anglophones ou ‘’Opiniones Verificadas’’ en Amérique latine et en Espagne. Avis Vérifiés compte parmi ses clients plus de 6 000 sites web et 20 000 points de vente parmi lesquels But, Fnac/Darty, Sushi Shop ou encore Lapeyre et Norauto.
Teester, créée en 2016 à Nantes, est une MarTech, synonyme pour “prestataire marketing technologique”, et apporte sa solution automatisée de création de vidéos dédiée aux marques et sites e-commerce. Des vidéos authentiques, pertinentes et qualitatives réalisées directement par les consommateurs et collaborateurs qui aident les marques telles que Petit Bateau, ManoMano, Décathlon, Weber, Disney, Marionnaud à augmenter leurs ventes : en 2019, les 17 millions de vidéos visionnées depuis les fiches produit ont permis une progression de 68% du taux de conversion.
De son côté, Mediatech-cx, créée en 2011 à Montrouge est dédiée à la voix-du-client. Sa plateforme intervient tout au long de son parcours pour mesurer et analyser sa perception à travers enquêtes, avis web, et données de production. Les feedback consommateurs, transformés en actions concrètes, permettent aux entreprises un meilleur pilotage de l’expérience client et un impact tangible sur la performance. La pépite française accompagne près de 90 grandes marques à l’instar d’Air France-KLM, Nespresso, Malakoff Humanis, BNP Paribas Cardif, Engie ou encore EDF dans plus de 40 pays.
La fusion de ces 3 pépites offre donc une solution sans équivalent sur le marché actuel et permet d’inscrire les clients de Skeepers dans un mouvement de fond de la société de consommation. La fluidité des interactions client-marque et l’optimisation intégrée deviennent la norme. Et la confiance prend le pas sur l’influence. Les consommateurs deviennent relais mutuel d’information. L’ère du User Generated Content, qui humanise le marketing en donnant une voix et un visage à une communauté de clients marque le virage vers l’économie de la confiance.

Rappelons aussi qu’en 2018, Skeepers avait acquis le brésilien Trusted Company et en 2019 réalisé une nouvelle levée de fonds de 32 millions d’euros auprès du fonds Providence Strategic Growth (PSG).
Aujourd’hui, avec cette opération d’envergure, Skeepers, fondé à Marseille dispose de 7 bureaux à travers le monde et est présent dans plus de 44 pays, emploie 250 collaborateurs et s’étend désormais sur toute la chaîne de valeur de l’expérience client.

Facebook Comments
Lire la suite

Ecosystème

Wiko dévoile sa nouvelle gamme View et mise sur l’autonomie

Publié

le

Wiko revient sur le marché avec deux nouveaux smartphones, les View5 et View5 plus, qui partagent une fiche technique quasiment similaire pour un tarif compétitif dans le segment de l’entrée de gamme. Deux mobiles qui bénéficient d’une batterie boostée de 5 000 mAh taillée, selon la firme, pour leur assurer jusqu’à 3,5 jours d’autonomie.

Une batterie quasi inépuisable
Seulement 2 charges sont nécessaires en 1 semaine ! L’autonomie, c’est l’argument principal pour le fabricant sino-marseillais et elle est certifiée par SmartViser, un laboratoire indépendant spécialisé dans les tests d’autonomie. Avec la gamme View, il est donc possible de regarder des vidéos, jouer à des jeux vidéo et profiter pleinement de son smartphone pendant plusieurs jours d’affilés. Et pour une gestion plus intelligente de la batterie, la fonctionnalité Battery Master basée sur l’IA permet d’optimiser le comportement des applications tierces et la consommation d’énergie, tout en augmentant l’autonomie de la batterie.
Autant d’atouts renforcés par une immersion ultra-visuelle grâce à son écran large (écran HD+ au format 20:9) aux bordures affinées conçu pour regarder des films et des vidéos, s’adonner à ses jeux favoris…

Une large capacité de stockage
Concernant les performances, Wiko fait une fois de plus confiance à MediaTek. Le View5 Plus embarque la puce Helio P35 avec 4 Go de mémoire vive et 128 Go de stockage (extensible jusqu’à 256 Go via carte microSD). Le modèle plus classique, le View5, propose le processeur Helio P22 couplé à 3 Go de mémoire vive avec 64 Go de stockage, extensible également.

Une caméra boostée à l’IA
Le nouvel appareil photo de la gamme View5 est équipé d’une quad caméra boostée à l’Intelligence Artificielle avec un capteur principal de 48 MP pour vivre une expérience photo sans limite. Il est secondé par un module ultra grand-angle de 8 Mpx, un module macro de 5 Mpx et enfin, un capteur de profondeur de 2 Mpx. Dans les situations de faible luminosité, le capteur large et la taille des pixels réduisent le bruit pour des prises de vue nettes dans les zones sombres. Pour voir la vie en grand, le Super Grand Angle de 120° permet de capturer sans effort l’ensemble du champ de vision quant à l’objectif Macro de 5 MP d’agrandir avec précision les plus petits objets pour en découvrir la texture et les motifs avec un regard neuf. Quant à l’effet Bokeh, il vient sublimer une photo en mode portrait avec un flou d’arrière-plan.

Une simplicité d’utilisation
La gamme View5 offre également de nombreuses fonctionnalités. Il est ainsi possible de sécuriser le smartphone du bout des doigts grâce au capteur d’empreintes digitales et de le déverrouiller en toute sécurité via le système de reconnaissance faciale instantanée. Une simple pression sur le bouton “Google Assistant” permet de demander à Google de régler l’alarme, de mettre à jour le calendrier, de consulter les prévisions météo ou encore d’allumer la torche. A tout cela s’ajoutent les dernières innovations AndroidTM 10 de Google.

Les deux smartphones sont d’ores et déjà disponibles sur le site de Wiko et chez les différents revendeurs. Le View5 est affiché à 179,99 € et le View5 Plus à 199,99 €. Ces tarifs abordables les placent dans l’entrée de gamme, un segment assez compétitif dans lequel se trouvent les marques Xiaomi ou encore Realme.
Rappelons que le 17 août dernier, Wiko avait lancé deux nouveaux modèles de smartphones d’entrée de gamme de la série Y : les Y61 et le Y81. Deux modèles “grand écran” dotés d’une batterie longue durée et affichés à moins de 100 euros.
www.wikomobile.com

Facebook Comments
Lire la suite

Ecosystème

Trets : VanillaMilk se lance dans le podcast pour sensibiliser les futures mamans à l’allaitement maternel

Publié

le

A l’occasion de la Semaine Mondiale de l’Allaitement Maternel (SMAM) qui a débuté samedi 1er août, la start-up VanillaMilk lance une série de podcasts destinés à sensibiliser les futures mamans à l’importance de la réflexion et de la préparation à l’allaitement maternel, et ce dès la grossesse.
’Nous souhaitons éveiller l’intérêt de ces mamans en devenir et les délivrer de la pression externe qui pèse sur leurs épaules pour qu’elles puissent faire un choix éclairé et personnel‘’ souligne Stéphanie Habenstein, fondatrice et dirigeante de cette jeune pousse créée au début de l’année et basée à Trets dans les Bouches-du-Rhône dont la vocation est de permettre aux mamans de trouver des ressources et des infos près de chez elles en matière d’allaitement maternel, peu répandu en France et sujet même tabou !

‘’Mon allaitement, tout simplement’’

C’est une première série de six épisodes d’une durée de 20 à 30 minutes que VanillaMilk propose depuis le 31 juillet sur son site Internet pour partager les confidences, les regrets, les joies, les astuces… de mamans aux âges différents (de 24 à 92 ans !) et aux parcours très variés. Le premier épisode s’intitule « Mon allaitement, tout simplement » et doit permettre aux futures mamans de définir librement leur projet d’allaitement. Il est disponible sur toutes les applications de podcast ainsi que sur le site de la start-up : https://vanillamilk.fr/podcast-mon-allaitement-tout-simplement.php.
Toutes les 3 semaines, VanillaMilk diffusera un autre épisode de cette série pour découvrir de nouveaux témoignages.

Lire aussi : [Vidéo] VanillaMilk lance la 1ère plateforme numérique qui crée (enfin) les liens utiles pour un allaitement serein

Des inscriptions multipliées par trois et deux nouveaux partenaires

Alors qu’elle ne comptait au début de la période de confinement que 1 500 futures mamans, mamans allaitantes et/ou ayant allaité inscrites sur sa plateforme, VanillaMilk a connu une très forte croissance en l’espace de quelques mois et multiplié ce chiffre par 3  !  ‘’Nous sommes très fières d’en réunir aujourd’hui près de 4 200 sur notre plateforme et durant cette même période, nous avons également accueilli plus de 80 nouveaux professionnels formés à l’allaitement maternel. Ils sont aujourd’hui près de 250 répartis partout en France’’ précise la fondatrice de VanillaMilk.
Plusieurs marques ont également approché VanillaMilk pour s’engager à ses côtés dans la promotion de l’allaitement maternel. C’est le cas notamment de deux marques françaises engagées dans le monde de la maternité :
Mustela, la marque la plus connue des familles en matière de produits de soin et d’hygiène des bébés et des futures et jeunes mamans. Mustela a récemment lancé une gamme de soins certifiés bio qui comprend notamment un baume allaitement, composé à 100% d’ingrédients d’origine naturelle.
Kitett, la marque de l’entreprise stéphanoise DTF Medical, qui imagine et conçoit en France des tire-laits adaptés aux besoins des mamans allaitantes. Et pour mieux répondre aux modes de vie des mamans actives, Kitett propose désormais à la location son nouveau tire-lait, tout petit et nomade : le Minikit Pro.
Ces deux partenariats vont aider l’entreprise à bénéficier d’une meilleure visibilité auprès des mamans françaises ainsi que des professionnels de santé avec lesquels les deux marques travaillent déjà étroitement.

www.vanillamilk.fr

Facebook Comments
Lire la suite

Facebook

Trending

X
X