Bonjour, veuillez faire une sélection:

(*format pdf)

(** à défaut d'un CP en format pdf, vous pouvez nous envoyer les infos ici)

Vos infos

Suivez-nous

(Mais pas de trop près quand même...)

Avis d'Experts

[Avis d’Expert] De la transformation digitale à l’IA : le nouveau rôle du DSI par Kevin Polizzi

Publié

le

Les DSI sont aujourd’hui confrontés à des transformations massives au cœur des entreprises. Ils ne sont plus perçus comme des avant-gardistes qui se font plaisir ni même les responsables d’une commodité comme les autres : eau, électricité, …. En effet, les GAFAM ont obligé toutes les structures à repenser leur modèle économique et les enjeux associés. La France affiche un réel retard face à ses compétiteurs et partenaires Européens en termes de digitalisation. Les DSI, perçus comme un centre de coût et mis sous tutelle du DAF post crise de 2008, ont en dix ans réussi la reconquête de leur poste au comité de direction et sont de plus en plus les premiers détenteurs des clés de l’accélération de la croissance.

Parce que les projets IT aux échéances incertaines ne sont plus adaptés à la demande des métiers, le DSI change et doit aujourd’hui être en mesure d’avancer sur plusieurs chantiers à la fois : après la transformation numérique, c’est l’IA qui va venir chatouiller les ambitions de ces nouveaux dirigeants.

Le Cloud : rouage essentiel dans la mécanique de l’entreprise

Réussir la transformation numérique est bien évidemment le premier enjeu et pour ce faire il est nécessaire de remettre à plat la relation entre informatique et métiers, afin que les nouvelles solutions soient développées main dans la main avec l’ensemble des collaborateurs impliqués. L’objectif est simple : sortir de la complexité entretenue par les afficionados de la technologie pour rentrer dans une nouvelle ère de simplicité au service de l’excellence opérationnelle. La « bulle » IT, savamment entretenue par certains est aujourd’hui complètement assaillie par les métiers en quêtes d’outils adaptés à la transformation de leurs métiers, sans oublier les multiples contraintes de certifications imposées par une Europe toujours première en termes de régulations.

Point de départ de tout projet IT, le DSI doit maintenant être proactif dans le partage et la transmission des informations jusqu’alors mises sous bonne garde. Cette nécessaire ouverture des données du système d’information le transforme en premier ambassadeur de la cybersécurité au cœur de l’entreprise, il est le premier garant des secrets industriels.

Garant des infrastructures, le DSI assure la confidentialité, l’intégrité et la pérennité des données qui sont stockées afin d’être en pleine conformité avec le RGPD. Il se doit de tisser de nouvelles relations avec les membres du comité de direction, souvent pressés, et nouer une relation d’un nouveau type avec une nouvelle espèce de salarié protégé : DPO (data protection officer).

Raccorder, connecter, stocker … avec pour seul but de valoriser via l’IA

Deuxième phase de la transformation numérique actuelle, l’IA devrait représenter 35,8 milliards d’investissements en 2019 selon IDC. Si les progrès scientifiques et leurs promesses attirent de plus en plus de monde, les résultats ne sont pas toujours conformes aux attentes exprimées.

Saluons cependant les premières réussites fulgurantes de l’IA : en journalisme, le concept de l’homme tronc n’aura jamais été aussi bien porté son nom depuis qu’un humanoïde est capable de présenter le JT H24 grâce à une IA qui reproduit la voix et les expressions du présentateur vedette – la même technologie malheureusement utilisée pour des fake vidéos de plus en plus réalistes, une véritable offensive à la notion de démocratie.

Les succès sont aussi forts dans le domaine de la conquête spatiale ou la sécurité nationale : alors que l’IA a permis de matérialiser une nouvelle galaxie à trois milliards d’année lumières de la Terre grâce à la détection d’ondes spécifique, de son côté l’Union Européenne est tentée de remettre en place ses douaniers avec le Brexit. Ou plutôt une version 4.0 du douanier : des garde-frontières virtuels capables d’analyser les micro-réactions du visage à l’issue de questions spécifiques sur les voyages ou déplacements que les personnes interrogées effectuent. La version plus vraie que nature de la série Lie to me.

Enfin, en matière d’environnement, l’IA devrait bientôt permettre de pointer les ressources d’un territoire grâce à l’interprétation des données satellite, ouvrant ainsi la possibilité de répertorier les différentes faunes d’un écosystème.

En revanche s’il est un secteur où l’IA est loin d’avoir tenu ses promesses, c’est en matière de véhicules autonomes. N’en déplaise à Elon Musk, les voitures conduites par des humains sont toujours statistiquement aujourd’hui moins accidentogènes que les véhicules autonomes. Quant aux chatbots qui devaient révolutionner l’UX, l’expérience relève plutôt du flop tant la mise en place peut se révéler une usine à gaz.

DSI & IA : comment être crédible et impulser le changement

Confronté sans cesse à de nouvelles problématiques et expressions de ses besoins utilisateurs, la veille technologique permanente assure au DSI une longueur d’avance sur le reste de l’entreprise. Si les structures doivent s’adapter à la stratégie des dirigeants et actionnaires, c’est aussi au DSI de comprendre l’intérêt et d’apporter des réalisations concrètes pour accélérer l’adoption de nouvelles technologies comme l’IA. Une rapide analyse de ce qu’elles peuvent apporter comme nouveaux services permettra au marketing, à la RH et à la R&D d’apporter une réelle valeur ajoutée, sans fausses promesses, sur un marché en quête de renouveau.

Parce que souvent, en France, nous sommes plus fébriles à être les premiers à adopter une révolution technologique, laissant une avance significative à nos concurrents autour du monde, parce que le monde accélère a une vitesse à peine soutenable, il est important de faire confiance aux plus jeunes générations qui intègrent ce paradigme de big data/IA nativement. La haute disponibilité des infrastructures d’hébergement du système d’information ainsi que son ouverture choisie (et non subie) sont à présent des indispensables.

Pour disposer d’une stratégie IA qui soit efficace et motive les dirigeants à investir, il convient de sécuriser son socle d’applications et son inventaire de sources de données. Ainsi le croisement efficace de ce patrimoine numérique aura pour vocation à transformer de simples données en informations utiles, décisives aussi bien pour la stratégie à court, moyen ou long terme, comme le pilotage quotidien de la relation client et du management bienveillant des collaborateurs. Pour être en capacité de performer durablement dans un contexte de mutation économique profonde, nous devons nous doter des meilleurs outils permettant de couronner de succès toutes les initiatives des collaborateurs au service de l’innovation.

Ecrit par

Kevin Polizzi

Kevin Polizzi – Directeur Général Iliad B2B Entreprise//Jaguar Network

Facebook Comments
Lire la suite
Commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Avis d'Experts

RisingSUD lance sa chaîne de podcasts ‘’InnovatiON’’

Publié

le

Chaque dernier lundi du mois, risingSUD se propose de décrypter les grands questions d’innovation avec les entrepreneurs et experts de la région Sud. Lundi 29 juin, l’agence de développement économique de la région Sud, a en effet lancé sa chaîne de podcasts ‘’InnovatiON’’ en partenariat avec le média La Tribune.
Pour risingSUD, il est urgent, face aux mutations économiques, sociales et environnementales, de repenser et transformer nos modèles traditionnels. Pour y parvenir, un seul moyen : L’innovation (nouveaux modèles économiques, nouveaux produits, nouveaux services, nouveaux procédés …). Mais innover pour quoi et innover comment ?
Grâce à la parole d’experts réunis pour l’occasion et à des témoignages de chefs d’entreprises régionaux, les podcasts de la chaîne ‘’InnovatiON’’ donneront un éclairage pointu dur différentes thématiques liées à l’innovation et à la transformation dans l’entreprise.
Ces podcasts d’une trentaine de minutes sont à écouter et réécouter sur toutes les plateformes d’écoute.

https://podcast.ausha.co/risingsud-innov

Facebook Comments
Lire la suite

Avis d'Experts

[Avis d’expert] Pourquoi les entreprises se doivent de faire évoluer leurs organisations traditionnelles

Publié

le

Plus que jamais, les acteurs économiques de toutes tailles étudient les nouvelles méthodes de travail qui s’offrent à eux. Que ce soit à la maison, au bureau, dans un espace partagé, en public ou dans les transports, les utilisateurs peuvent désormais choisir comment ils souhaitent travailler. En ce sens, les communications unifiées, en tant que maillon important de la transformation digitale des entreprises, sont une réelle opportunité pour les entreprises, revendeurs, prestataires de services et autres partenaires externes qui peuvent ainsi mieux travailler, et ce en toute circonstance.

Une profonde évolution du marché

Dans ce contexte, nous assistons à un basculement important d’un marché centré sur la voix, vers un environnement plus intégré. Si la VoIP occupe toujours une place importante, les deux grandes étapes de l’évolution des technologies de communication sont le passage du matériel au logiciel et l’avènement des systèmes basés sur le Cloud. Bien que le marché semble évoluer, un changement de mentalité est encore nécessaire pour certaines entreprises. Pour tirer le meilleur parti de ce que sont les communications digitales, il convient désormais d’avoir une approche globale et unifiée et non cloisonnée. Chat, téléphonie, mail, visioconférence, tous ces outils doivent être pris en compte dans une approche unique.
Les applications peuvent alors interagir naturellement entre elles sur l’ensemble des équipements terminaux du marché. Cela offre une expérience utilisateur unique et contribue largement à moderniser l’approche empirique de la téléphonie traditionnelle. Il est donc stratégique d’accompagner les entreprises dans cette évolution et de les orienter vers les bonnes options. Technologies, résilience, confidentialité de données, convergence fixe-mobile sont autant de critères à prendre en considération pour faire les bons choix.

Des systèmes toujours plus intégrés et ouverts

On notera qu’à l’heure du Cloud, il est important de repenser en profondeur ses systèmes de télécommunication traditionnels. Cela va d’ailleurs être renforcé avec la fin prochaine du RTC. Sur ce point, il s’agit donc d’une réelle opportunité de s’appuyer sur des systèmes de nouvelle génération « Cloud Native » qui permettront d’accéder dès leur activation à de puissantes fonctionnalités de travail collaboratif qui répondent aux nouveaux usages de travail plébiscités par les collaborateurs. De plus, ces types d’environnements bénéficient généralement d’architectures ouvertes et flexibles qui leur permettent par exemple de se connecter aisément à des applications tierces via des interfaces (API). Ce point est capital et contribue à faire converger systèmes d’information et infrastructure télécom.
Ces différents éléments mettent clairement en évidence que nous sommes arrivés à un point de bascule sur le marché des télécommunications en entreprise. Dans un environnement toujours plus connecté, il devient incontournable de positionner les télécommunications au centre de sa démarche de transformation digitale pour permettre à ses équipes internes, partenaires et clients de collaborer toujours plus facilement, en toute sécurité et sans rupture d’exploitation. En ce sens, les sujets liés aux communications unifiées et à la convergence fixe-mobile devraient continuer de se développer à grande échelle.

par Pierre Vidalenc, Centile Telecom Applications

Facebook Comments
Lire la suite

Avis d'Experts

[Avis d’experts] 2019, une année clé pour l’hôpital 2.0

Publié

le

2019 aura incontestablement été une année clé dans le secteur de la santé. En effet, après avoir été évoqué à de maintes reprises comme incontournable, le DMP a enfin pris son envol. Dans ce contexte, les professionnels de santé (hôpitaux, cliniques, etc.) ont fortement investi et fait évoluer leurs processus de gestion pour se conformer aux nouvelles réglementations et améliorer leur qualité de service et leur relation patients. Cela s’inscrit notamment dans le cadre du programme HOP’EN pour « Hôpital numérique ouvert sur son environnement » présenté en avril 2019.

L’année de l’inter connectivité 

Une chose est sûre, l’hôpital 2.0 ne peut exister sans une parfaite interconnexion entre les applications du système d’information. A priori évident, on constate pourtant que ce chantier d’envergure est toujours d’actualité pour nombre de professionnels de santé qui recherchent à s’appuyer sur un SIH ouvert vers de nouvelles applications internes ou externes. Ce prérequis est incontournable pour se conformer aux nouvelles directives en vigueur, pour gagner en confort de travail, pour éviter les erreurs et plus globalement pour bien alimenter le dossier du patient.
En ce sens, les technologies comme l’EAI qui facilitent ces interactions sont désormais largement plébiscitées par les professionnels de santé pour leur capacité à se positionner comme un véritable chef d’orchestre pour piloter les flux et permettre de faire communiquer entre elles les différentes applications.

L’hébergement sécurisé et dédié aux professionnels de santé

Un autre point clé de l’année 2019 tient à l’hébergement des données et applications de santé. En effet très réglementé, l’hébergement des données et applications des professionnels de santé impose de s’appuyer sur des spécialistes agréés (agréments HDS, etc.). Dans ce contexte, de nombreuses offres complémentaires intégrant solutions métiers et hébergement sont nées et ont permis aux professionnels de santé de moderniser et de sécuriser leurs opérations courantes. Nous pouvons par exemple évoquer différents sujets comme ceux liés aux plateformes d’hébergement des messageries sécurisées de santé (MSsanté).

Le développement de l’IoT et de la mobilité dans les établissements de santé

L’Iot et la mobilité ont indiscutablement été des sujets technologiques majeurs en 2019 au sein des cliniques et des établissements publics de santé. Capteurs, tablettes, matériels connectés ont ainsi fait leur apparition au sein des établissements de santé (chambre, lits connectés, etc.). Les usages se sont multipliés et le nombre d’équipements utilisés s’est fortement accru. Là encore, la question de la donnée et de son exploitation et intégration au sein du SIH se positionne comme un enjeu majeur auquel il est nécessaire d’apporter des solutions pérennes et industrielles. L’interopérabilité de ces équipements avec le reste du système d’information est donc à prendre en compte dans sa stratégie de transformation.
Ces premiers éléments montrent que l’hôpital 2.0 est en marche et que les professionnels de santé sont aujourd’hui fortement concentrés sur l’évolution de leur SI pour se conformer aux nouvelles orientations et accroitre leur agilité. Le numérique va donc continuer de jouer un rôle important pour supporter cette mouvance de fond et permettre aux professionnels de santé de se transformer durablement.

par Patrick DESOT, Président de Wraptor

Facebook Comments
Lire la suite

Facebook

Trending

X
X