Bonjour, veuillez faire une sélection:

(*format pdf)

(** à défaut d'un CP en format pdf, vous pouvez nous envoyer les infos ici)

Vos infos

Suivez-nous

(Mais pas de trop près quand même...)

Télécoms & réseaux

Avenir Telecom va fermer ses magasins Internity en France

Avenir Telecom va fermer définitivement ses 80 magasins Internity en France et leurs 260 salariés licenciés.

Publié

le

La fermeture en 2014 de 191 boutiques Internity n’a pas suffi à sortir Avenir Telecom de l’ornière. Après avoir travaillé pendant plusieurs mois sur différentes options de réorganisation de ses magasins Internity en France (80 points de vente restants), Avenir Telecom a décidé de procéder à un désengagement total dans les plus brefs délais afin de limiter l’impact négatif sur sa situation financière. Les 80 points de vente vont donc définitivement fermer leurs portes et leurs 260 salariés licenciés.

« Malgré les différentes actions mises en place pour améliorer la rentabilité de son réseau Internity en France, Avenir Telecom n’a pas réussi à compenser les pertes occasionnées par l’arrêt des contrats opérateurs par la reconfiguration du marché », indique dans un communiqué le grossiste et distributeur télécoms qui jusqu’en 2013 tirait une part non négligeable de ses ressources des ventes d’abonnements pour le compte des opérateurs.

« Nous sommes profondément désolés d’être contraints de mettre en place cette procédure et de licencier des salariés auxquels nous sommes très attachés, qui ont toujours été extrêmement impliqués et qui ont contribué au succès passé d’Avenir Telecom », explique le président du groupe. Jean-Daniel Beurnier, ajoutant qu’il est de son devoir de préserver les activités de distribution mobiles et accessoires. « Toutes les équipes en charge de ces activités vont rester mobilisées pour maintenir un taux de service irréprochable et poursuivre le développement de ces activités. »

La société, dont la cotation était suspendue depuis le 25 décembre, a été contrainte de déposer le bilan. Le tribunal de commerce de Marseille a ouvert le 4 janvier une procédure de redressement judiciaire assortie d’une période d’observation de 6 mois et désigné un administrateur judiciaire.

En novembre dernier, Avenir Telecom a mis en œuvre une stratégie de recentrage de son activité sur son portefeuille de marques en propre et sous licence exclusive (YEZZ, BeeWi, Energizer et OXO) dans un modèle de distribution multi-canal, et renforcé les partenariats avec les grandes enseignes (Auchan, Carrefour, Orange en France et MediaMark, O2, Shell, Tesco à l’international). Le groupe, qui n’avait alors toujours pas publié ses comptes semestriels, indiquait alors que sa dette financière nette s’élevait à 37,3 millions d’euros, dont 11,9 millions d’euros de découvert.

Facebook Comments
Lire la suite
Commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ecosystème

Viva Tech : la start-up aixoise Smartwin présente Twiins app, l’application d’accueil téléphonique professionnel sur mobile

Comment disposer des mêmes services d’accueil téléphonique que les « grands comptes », quand on est une structure de moins de 5 salariés ? C’est ce que permet la nouvelle application Twiins app !

Publié

le

Pour les entreprises de moins de 5 salariés (TPE, commerçants, professionnels libérales, startups), dont les dirigeants et collaborateurs sont de plus en plus itinérants, et pour lesquelles le smartphone est le principal outil pour répondre aux exigences des clients, comment concilier accueil téléphonique de qualité et mobilité, réactivité aux heures ouvrées et droit à la déconnexion en dehors ? C’est dans ce contexte que Twiins app compte bien s’imposer comme le « compagnon téléphonique » des professionnels.
Twiins app est une marque de la start-up aixoise Smartwin créée par Anthony Chamak. Fort de 10 années d’expérience dans le secteur de la téléphonie d’entreprise, il entreprend en 2016 le développement de l’application mobile Twiins app, en partenariat avec Centile Telecom Applications, leader européen des communications unifiées. Son objectif ? Permettre aux petites structures de disposer d’un accueil téléphonique digne des « grandes entreprises » et dissocier vie pro et vie perso sur un même mobile.

Un service d’accueil téléphonique complet via une application smartphone.
Parce que plus de 80% des premiers contacts d’une petite entreprise se fait par téléphone, Twiins app fournit, sur mobile, tous les services d’accueil jusque-là réservés aux “grands” (numéro de téléphone pro, annonces d’accueil et de fermeture personnalisables, transfert d’appel d’un smartphone à l’autre, télésecrétariat, etc).
Anthony Chamak affirme : « Twiins app est l’outil des professionnels qui rassurent leurs clients & prospects. Grâce à nos services d’accueil, nos utilisateurs apparaissent comme une entreprise établie dès le premier contact. Avec Twiins app, le temps de la téléphonie professionnelle se limitant à un simple numéro de mobile est révolu. Dorénavant, on accueille son client comme il se doit ».
Disponible actuellement sur iOS, et mi-juin 2018 sur Androïd, Twiins app se présente aussi comme une solution économique, véritable alternative aux standards téléphoniques traditionnels. Anthony Chamak précise : « Les standards téléphoniques existeront toujours, notamment pour les grandes entreprises, les call centers, ou les professionnels sédentaires. En revanche, investir dans un standard téléphonique représente un coût important: il faut s’abonner à des lignes fixes, acheter ou louer un serveur, des postes de bureau, etc. L’application Twiins app, elle, ne nécessite aucun investissement : Exemple : la Formule « Welcome » est à partir de 9,99 € HT par mois par utilisateur, et ce dernier dispose d’un numéro « Twiins », d’une annonce d’accueil générique (personnalisable), d’une annonce de fermeture générique (personnalisable), de la réception d’appels et du transfert d’appel, etc.
Twiins app, ce ne sont que deux formules sans engagement à 9,99€HT et 19,99€HT, plus des options tels que la personnalisation des annonces en studio, le télé secrétariat embarqué ou le menu vocal interactif.

Le Droit à la Déconnexion, l’autre enjeu de Twiins app.
L’ultra connectivité des outils de travail et l’exigence des clients incitent les professionnels à répondre depuis leur smartphone en toute circonstance, et encore trop souvent pendant les heures de repos. Ce phénomène, surtout subi par les petites structures, entraîne des conséquences comme l’épuisement professionnel. « Au cours de mon expérience dans les télécoms, explique le dirigeant de la start-up, j’ai remarqué que les professionnels utilisaient majoritairement leur mobile personnel pour échanger avec leurs clients. A terme, cela entraine des abus. On ne déconnecte quasiment plus. »
Or, depuis le 01 janvier 2017, le Droit à la Déconnexion est inscrit dans le droit du travail et Twiins app s’engage pleinement dans cette légalité. Ainsi, l’application permet aux professionnels de cadrer leurs horaires de disponibilité sur leur mobile. In fine, ils utiliseront leur numéro de mobile pour leur vie personnelle, et leur numéro Twiins pour leur activité pro.
Ainsi grâce au cloud, les services d’accueil téléphoniques ne sont plus exclusivement réservés aux entreprises ayant les moyens de s’offrir un équipement coûteux et lourd en maintenance. Twiins app démocratise ces mêmes services auprès des structures de petite taille.
www.twiinsapp.com

Le ”pitch” vidéo de Twiins app

Facebook Comments
Lire la suite

Télécoms & réseaux

Wiko lance son nouveau View Lite chez Orange

C’est Orange qui aura le privilège de commercialiser en avant-première, et ce jusqu’au 15 mai, le nouveau smartphone View Lite de Wiko.

Publié

le

C’est Orange qui aura le privilège de commercialiser en avant-première, et ce jusqu’au 15 mai, le nouveau smartphone View Lite de Wiko. Son point fort : un prix ultra compétitif (149 €) qui en fait le smartphone de secours idéal pour les voyageurs d’affaires.
“Glissez le au fond de votre sac et oubliez-le”, du moins presque car il faudra penser à le maintenir en charge. Voilà le conseil que l’on pourrait donner à celles et ceux qui veulent, au cours de leur déplacement, disposer d’un téléphone de secours au cas où. Ultra-compact et ultra-maniable, son écran 5,45” au format 18:9 s’inscrit dans un boîtier compact qui s’utilise d’une seule main. Cela dit, ses performances peuvent en faire un très bon choix à prix accessible!
Côté technique, le View Lite est doté d’un processeur Quad-Core cadencé à 1,5GHz, couplées à la fluidité de la 4G. Livré avec Android Oreo, qui facilite le multitâche, il est équipé d’une mémoire interne de 16 Go, extensible via une carte microSD jusqu’à 128 Go.
Grâce au capteur avant de 16 MP muni de la technologie Big Pixel, l’appareil photo intégré, d’une ouverture large (f/2.0), est complété par de nombreuses fonctionnalités telles que les filtres Live, le Face Beauty ou l’effet Flou artistique. La caméra arrière de 13 MP avec l’Auto Scène Détection gère automatiquement les paramètres de la prise de vue. Enfin, un mode Super Pixel prendra des clichés de 52 MP, pour un rendu toujours plus précis.

Facebook Comments
Lire la suite

Télécoms & réseaux

Avenir Telecom : le tribunal de commerce prolonge la période d’observation de six mois

Avenir Telecom : le tribunal de commerce prolonge la période d’observation de six mois

Publié

le

Placé en redressement judiciaire le 4 janvier dernier, Avenir Telecom bénéficiait d’une période d’observation de six mois. A l’issue de celle-ci, le tribunal de commerce de Marseille lui accordé un nouveau délai de six mois jusqu’au 4 janvier 2017.

18Le grossiste et distributeur, qui a aggravé sa perte, a fait le point sur sa réorganisation. Celle-ci prévoit un recentrage de son activité sur son portefeuille de marques en propre et sous licence exclusive dans un modèle de distribution multicanal.

Le plan stratégique mis en place au mois de novembre s’est traduit à ce jour par le désengagement de l’exploitation en propre de points de vente (4 magasins exploités en France et 124 à l’international sur un total de 223 à fin septembre 2015) et par une forte réduction de l’effectif. Celui-ci  a été ramené de 1.035 collaborateurs au 30 septembre 2015 à 595 collaborateurs à ce jour, avec un objectif de 552 personnes à l’issue du plan (dont 54 en France).

Cette réorganisation a eu comme on s’en doute un fort impact sur les résultats financiers du premier semestre, clos le 30 septembre dernier, de son exercice 2015-2016. Sur un an,  le chiffre d’affaires a chuté de 43,3% à 52,8 millions d’euros et les pertes se sont aggravées, passant sur la période de -1,9 millions d’euros à -12,1 millions d’euros.

Dans un communiqué, le groupe marseillais indique que, le passif financier ne pouvant être apuré par sa seule activité, le nouveau délai accordé par le tribunal sera mis à profit “pour étudier avec ses partenaires opérationnels et financiers les options permettant de mettre en adéquation les engagements d’Avenir Telecom avec sa nouvelle capacité financière”.

Facebook Comments
Lire la suite

Facebook

Trending

X
X