Bonjour, veuillez faire une sélection:

(*format pdf)

(** à défaut d'un CP en format pdf, vous pouvez nous envoyer les infos ici)

Vos infos

Suivez-nous

(Mais pas de trop près quand même...)

IoT

Aéroport de Paris choisit Gemalto pour ses sas de contrôles automatisés.

Aéroport de Paris choisit Gemalto pour ses sas de contrôles automatisés.

Publié

le

Les aéroports de Paris – Roissy Charles de Gaulle et Orly – doivent faire face à une augmentation croissante du nombre de voyageurs : 95,4 millions de voyageurs en 2015. Celle-ci s’accompagne de nouvelles contraintes en termes de sécurité et de coûts qu’il est indispensable d’adresser afin de proposer aux passagers une expérience rapide et sécurisée. Aussi pour assurer à la fois leur sécurité et la fluidité de leur passage, ADP a choisi Gemalto et son partenaire Automatic Systems (Groupe Bolloré) pour équiper, déployer et assurer la maintenance de 87 sas de contrôle automatisés (e-gates) Coesys Automated Border Control, dans le cadre du programme français PARAFE (Passage automatisé rapide aux frontières extérieures). Basée sur la reconnaissance des empreintes digitales, cette solution a pour but d’augmenter le flux des voyageurs.

e-gate-gemaltoAinsi au printemps 2017, les passagers pourront franchir les nouvelles portes Gemalto plus rapidement uniquement grâce à leur passeport et à leurs empreintes digitales, et gagner ainsi un temps considérable aussi bien au départ qu’à leur arrivée. L’empreinte digitale sera alors comparée aux données biométriques stockées au sein du document. Bien que l’identité́ du voyageur soit vérifiée au niveau du sas, les agents de protection des frontières sont toujours en mesure de contrôler les informations en temps réel. La solution a été́ pensée pour évoluer au fil du temps, de la reconnaissance des empreintes digitales à la reconnaissance faciale.

Facebook Comments
Lire la suite
Commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ecosystème

La start-up niçoise Codesna, lauréate du 4ème concours French IoT de La Poste

Grace à French IoT, Codesna bénéficie d’un accompagnement de six mois et obtient son billet pour le prochain CES de Las Vegas en janvier 2019.

Publié

le

Le groupe La Poste vient de révéler le nom des 15 start-up lauréates de son quatrième Concours French IoT consacré aux services connectés, concours qui fait partie du programme d’innovation French IoT et qui a pour objet de développer des solutions IoT made in France.
Parmi la quinzaine de start-up lauréates élues sur 188 candidatures, une est de la région Sud. La start-up niçoise Codesna, spécialisée dans la mesure du stress chronique.
Codesna a développé une solution connectée permettant d’évaluer le risque de stress chronique de manière scientifique et rapide, les résultats sont délivrés en seulement 2 minutes ! Implantée au sein de l’incubateur PACA Est, l’entreprise est membre du pôle Eurobiomed, du CIU Santé et lauréate 2017 de “Réseau Entreprendre”.
Physioner Pro, c’est le nom de la solution, s’adresse avant tout aux professionnels de la santé et du bien-être mais Codesna vient de sortir Physioner Entreprise, un dispositif qu’une entreprise met à la disposition de ses employés dans une démarche de qualité et de sécurité au travail. Il permet en effet aux salaries d’autoévaluer leur stress de façon confidentielle et anonyme. Physioner Entreprise a été primé en mai dernier au salon Preventica de Lyon en obtenant le Prix de l’Innovation dans la catégorie Prévention des risques psychosociaux.
La start-up, qui s’apprête à boucler dans le courant de l’année une seconde levée de fonds de 400 000 euros, va ainsi bénéficier dès le mois de juillet de six mois d’accompagnement complet au sein du programme French IoT visant à développer leur projet et à préparer leur valorisation à grande échelle lors du CES Las Vegas en janvier 2019. Le CES de Las Vegas pour lequel Codesna a gagné du même coup son billet.
Les lauréats bénéficieront également d’un accès gratuit d’un an au Hub numérique de La Poste pour le développement de nouveaux services et pourront expérimenter leur solution avec l’un des partenaires du programme French IoT.

www.codesna.com

Facebook Comments
Lire la suite

Ecosystème

Marseille : SmartEmbed et sa douche Eddo, grand gagnant du concours Trophée Eau Innovation Métropole !

Plus de gaspillage avec Eddo, le système de régulation d’eau pour les douches, destinée aux professionnels.

Publié

le

Eddo, c’est un produit innovant, un système de régulation d’eau pour les douches, principalement destinée aux professionnels. Cette solution permet de définir un temps précis imparti à chaque utilisateur. Ainsi plus de gaspillage ! Mais cette solution possède également une fonction pratique car elle indique aux utilisateurs combien de douches sont libres et le temps d’attente. En résumé une solution écologique, économique et pratique !
Cette innovation est à mettre au crédit de la start-up SmartEmbed qui vient de remporter le Trophée Eau Métropole Innovation. Hébergée à la Pépinière Clean Tech à Aix-en-Provence, SmartEmbed s’est spécialisée dans la conception, le développement et la fabrication de systèmes embarqués pour le secteur industriel et tertiaire dont la vocation est de contribuer à la réduction de la facture énergétique.
Le concours Trophée Eau Innovation Métropole est un événement qui s’organise tous les deux ans et qui s’inscrit dans la volonté de la Société Eau de Marseille Métropole de valoriser des solutions portées par les TPE et PME sur le territoire métropolitain et de faciliter leur diffusion. Objectif : encourager des entrepreneurs porteurs de solutions innovantes dans les domaines de l’eau et du développement durable. Pour la 2ème édition de la manifestation, la SEM a fait appel à Marseille Innovation, la principale pépinière d’entreprises du territoire métropolitain et accélérateur de croissance. Après avoir sélectionné 8 projets, le 30 mai dernier le jury du Trophée Eau Innovation Métropole a choisi le gagnant, SmartEmbed, qui a reçu une dotation de 10 000 euros.
Grâce à Eddo, les gestionnaires d’installations collectives peuvent mettre en œuvre des stratégies spécifiques pour améliorer l’efficacité énergétique et la consommation d’eau de leurs espaces de douches. Simple à utiliser et autonome en énergie, le système permet le déverrouillage de l’eau pour une durée prédéterminée grâce à un bracelet sans contact identifiant l’utilisateur avant d’entrer dans une douche.
Dans un camping, un client récupère un bracelet à l’entrée, il a droit par exemple à 10 mn de douche. Il suffit alors de passer le bracelet devant un boîtier mural pour déclencher l’eau, un voyant lumineux passe du vert au rouge au fil du temps qui s’écoule et clignote 30 s avant la fin. Le campeur ne pourra pas consommer plus !“, détaille Terence Huertas, le fondateur et CEO de SmartEmbed.
C’est en vacances, dans un camping, que Terence Huertas a eu l’idée de créer l’innovation Eddo  avec laquelle il a été lauréat du “start-up Week-end Aix – Marseille” de 2016.

http://www.eddo.io

Photo :  Terence Huertas et son innovation Eddo

Facebook Comments
Lire la suite

Ecosystème

L’InterPro Santé, le SYNERPA et Geo Sentinel lancent une expérimentation pilote inédite auprès de 11 EHPADS régionaux

Publié

le

Ils sont trois à s’être rapprochés pour tisser un partenariat afin de mettre l’innovation au service des patients atteints de troubles cognitifs en lançant une expérimentation pilote auprès de 11 Etablissements d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes – EHPAD – de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur.
L’objectif étant d’améliorer la qualité de vie et la prise en charge de patients en situation de dépendance.
D’un côté, il y a l’InterPro Santé créée il y a 6 ans à l’initiative de l’UPE 13 et des principales branches professionnelles de la santé dans le Département de Bouches-du-Rhône (FHP – FHF – SYNERPA – FEHAP – FNTS) dans le but de fédérer l’ensemble des acteurs de la filière santé la santé et développer ainsi des synergies et des coopérations entre eux.
De l’autre, le SYNERPA, première confédération du Parcours de la Personne âgée qui regroupe les principaux acteurs privés français des EHPAD, des Résidences Services Seniors (RSS) et des Services et Soins à Domicile. En région PACA, le SYNERPA fédère 317 EHPAD, soit plus de 20.000 lits et places avec plus de 12 000 salariés, une vingtaine de RSS représentant 1870 appartements pour près de 340 salariés, et plus de 50 Services et Soins à Domicile qui emploient près de 2000 salariés
Enfin, troisième acteur, la start-up aixoise Geo Sentinel et sa technologique qui propose une solution d’assistance et de sécurisation des personnes en perte d’autonomie. Véritables innovations technologiques, ces objets connectés permettent de suivre en temps réel, via une application, les déplacements et sorties de zone à l’extérieur comme à l’intérieur du lieu de vie de l’utilisateur. Ils sont équipés de capteurs intelligents qui permettent d’alerter les proches, les aidants ou le personnel soignant lors de situation de détresse ou de danger vécue par l’utilisateur.
La technologie permet également de collecter et stocker sur une plateforme sécurisée les constantes de santé de la personne : rythme cardiaque, tension artérielle, oxygène dans le sang. Une alerte est lancée lorsque les capteurs détectent une variation de celles-ci. Elles sont consultables uniquement par les équipes soignantes et l’utilisateur afin de préserver le secret médical.
Près de 120 patients de 11 EHPAD régionaux seront ainsi concernés par cette expérimentation pilote qui devrait durer de 1 à 3 mois. Voici les 7 premiers établissements pour lesquels l’expérimentation a commencé :

  • Résidence Le Château – 13 Aubagne
  • Korian – Résidence du Baou – 13 Marseille
  • Korian – Les Alpilles – 13 Vitrolles
  • Korian – Mas des Ainés – 13 Gemenos
  • EHPAD Le Palais Belvédère – 06 Grasse
  • Korian – La Pinède – 83 Sanary-sur-Mer
  • Korian – Le Rosaire – 83 Sanary-sur-Mer

L’objectif de l’expérimentation vise à améliorer la prise en charge des malades en établissement ou à domicile, dans le cadre d’un protocole de télémédecine qui comporte une étude interventionnelle prospective sur les 4 points suivants : les sorties de zone (fugue), la détection de chute, les appels de malades et la collecte de constantes de santé.
On notera enfin que le protocole s’inscrit dans le nouveau dispositif de protection des données personnelles (RGPD) en place depuis le 25 mai dernier, toutes les données collectées sont anonymisées et hébergées sur un serveur agrée HDS (OVH).

Facebook Comments
Lire la suite

Facebook

Trending

X
X